top of page

Puis-je allaiter pendant que je prends des médicaments ?

Si vous questionnez des femmes à propos des médicaments, des drogues ou de l'alcool pendant la grossesse, la grande majorité vous dirons qu'elles essaient de tous les éviter pendant leur grossesse. Mais qu'en est-il après l'accouchement ? Cette période importante où vous allaitez, une période importante pour créer des liens avec le bébé et pour aider son système immunitaire. Et bien, les choses ne sont pas aussi claires en ce qui concerne les médicaments et l'allaitement, et certaines mères ont des conditions médicales pour lesquelles les médicaments sont essentiels au maintient d'une bonne qualité de vie.






Les médicaments restent-ils longtemps dans le lait maternel ?

La réponse facile à cette question est que chaque médicament agit différemment et cela dépendra également du métabolisme d'une femme, de l'âge du bébé et de la quantité de son alimentation constituée de lait maternel. Fondamentalement, vous devez discuter de chaque médicament avec votre médecin qui prescrit ainsi que le pédiatre de votre bébé.



Les antibiotiques sont-ils sans danger pendant l'allaitement ?

Les antibiotiques sont généralement administrés pour une bonne raison, afin de traiter la mère pour une infection qui pourrait autrement s'aggraver. La plupart des antibiotiques sont sans danger pendant l'allaitement, même si certains peuvent causer de la diarrhée et du muguet chez leur bébé allaité. Par exemple, les pénicillines (amoxicilline, ampicilline) et les céphalosporines (Cephalexin) sont considérées comme sécuritaires. Le médecin qui prescrit et le pharmacien s'assureront que l'antibiotique que vous recevez est sans danger pour l'allaitement.



Est-il sécuritaire de prendre des médicaments contre le rhume tout en allaitant ?

Les médicaments contre le rhume ont trois ingrédients actifs. Le dextrométhorphane ne provoque aucun effet secondaire, mais ne fonctionne pas vraiment non plus. La pseudophédrine ne fonctionne pas pour soulager les symptômes, mais elle réduira votre production de lait maternel. Le troisième est la codéine, qui ne fonctionne pas vraiment et qui est dangereuse pour le bébé pendant la période d'allaitement. La codéine est métabolisée en morphine par la mère, puis passe ensuite par le lait maternel au bébé. Chez un bébé, la morphine peut causer des problèmes respiratoires et même la mort au cours des premières semaines de vie. Par conséquent, il est conseillé aux mères qui allaitent de discuter de tous les médicaments en vente libre avec leur médecin ou leur pharmacien avant de les prendre.




Allaitement et médicaments pour l'humeur

Après l'accouchement, les parents peuvent souffrir de dépression, communément appelée dépression post-partum. Les études disponibles semblent montrer que l'utilisation d'antidépresseurs pendant la période d'allaitement est sans danger.


D'autre part, la littérature scientifique est limitée en ce qui concerne la sécurité des médicaments contre l'anxiété pendant l'allaitement.


Dans les deux cas, le traitement de la mère est prioritaire et peut généralement se faire tout en poursuivant l'allaitement en toute sécurité, sous la supervision de votre médecin.




Quels analgésiques puis-je prendre pendant l'allaitement ?

Commençons par la partie facile, l'acétaminophène (Tylenol) et l'ibuprofène (Advil) sont tous deux sécuritaires durant l'allaitement.


Cependant, lorsqu'il s'agit de médicaments plus puissants comme les opioïdes, les mères qui allaitent ne peuvent pas les prendre en toute sécurité, car ils peuvent provoquer une sédation, une détresse respiratoire ou même des symptômes de sevrage chez les bébés qui sont exposés à ces médicaments par le lait de leur mère.


Même le Naproxen, qui est un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) modérément puissant, ne doit pas être pris par les mères qui allaitent.




Liste des médicaments contre-indiqués chez les mères allaitantes

Les mères ne devraient pas avoir à choisir entre soigner une maladie et allaiter leur enfant. Les mères qui allaitent devraient discuter de tous les médicaments potentiels avec leur médecin ou leur pharmacien, y compris les médicaments oraux, les crèmes ou les pompes. Des ressources telles que LactMed databate app peuvent être consultées par toute personne pour vérifier l'innocuité d'un médicament pendant l'allaitement.




Parlons d'allaitement et de la sécurité des médicaments



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page